Accueil Historique 1975/1981

The News


1975


Le 19 janvier 1975, après 3 mois d'existence, le Judo-club Wasquehalien organise son premier tournoi de Judo. Celui-ci voit les victoires de Serge CROMBEZ, Jean-Marc SERGHERAERT,


Olivier VANDEVIVERE, Laurent SOBALSKI, et Olivier OFFROY. Le tournoi a lieu en présence de Monsieur Herman, maire. L'adjoint aux sports, encore mal remis de ses 15 jours de prison, s'était fait excuser... Il faut dire que le professeur officiel Jean LEFEBVRE devait quitter la région pour ses activités professionnelles, ce qui était d'ailleurs prévu de longue date, et c'est donc tout naturellement son adjoint Gérard GUILBAUT qui avait pris la suite... Le club Wasquehalien avait démarré sur les chapeaux de roues, et lors de son quatrième mois d'existence, il fêtait déjà son centième licencié.
De son côté, Le club Basséen se rend à Sérifontaines dans l'Oise pour une rencontre amicale du type jumelage avec un match aller et un match retour. Nos petits Basséens se débrouillent, mais la rencontre tourne au cauchemar pour notre professeur et quelque membre de son équipe. A l'aller, Georges LIBERT, membre du comité et chauffeur de 4 judokas, tombe en panne de voiture et doit rebrousser chemin. Un chien traverse ensuite la route, le véhicule qui précède Gérard freine, pas Gérard... et c'est le constat... Durant la rencontre, Patrick GUILBAUT, son jeune frère, se blesse au genou. Le grand frère le remet en place, mais leur maman ne supporte pas cela, elle tombe dans les pommes... Gérard réanime sa mère, mais il commence à s'énerver un peu. Il décide alors de combattre en toutes catégories, histoire de se calmer un peu. Au premier tour, il rencontre un judoka beaucoup plus lourd que lui (ça existait en ce temps là) et il se démet le coude. C'est enfin le retour, mais vers l'hôpital de La Bassée... Il paraît que Gérard garde de cette rencontre un souvenir particulier...
En juin, pour le quatrième anniversaire, un tournoi comprenant le match retour avec Sérifontaines, est organisé. Après la rencontre individuelle prévue en matinée, se déroule une rencontre triangulaire entre Sérifontaines, Wasquehal, et La Bassée. C'est La Bassée qui l'emporte ce jour-là.

 

 


1981



Nous sommes toujours en septembre 1981, et dans les changements importants de cette rentrée, après la création du club d'Annezin, il est à noter le déménagement du Judo-Club Cambrinois, qui devient Judo-Club Cuinchynois. C'est pas mal " CuinCHYNOIS " pour un club de Judo, mais la raison de ce déménagement n'a rien à voir avec le nom du club. La salle paroissiale est devenue vieille et inadaptée, voir dangereuse pour le Judo. En cas de contrôle, il est certain que le club fermerait, et il vaut mieux prendre les devants, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité. A Cuinchy, le village juste à côté, un nouveau bâtiment baptisé salle des sports, vient de voir le jour. La décision est prise par l'ensemble du comité, de quitter Cambrin pour Cuinchy. C'est ainsi que naît le Judo-Club Cuinchynois, mais la nouvelle salle tient plus du hangar aménagé que d'une vrai salle des sports, et l'hiver, il n'y avait à l'époque aucun chauffage. Alors, ce n'est pas encore la panacée, et quelques années pus tard, lorsque la salle des fêtes de Cambrin sera construite, le Judo-Club de Cuinchynois, redeviendra Cambrinois.
D'autre part à Wasquehal, un événement important va se produire. La Ligue de Judo cherche un nouveau lieu d'implantation pour ses compétitions régionales, ainsi que pour les passages de ceintures noires.

L'autocollant du Judo-Club Cuinchynois


Le souhait des dirigeants de l'époque, est de rapprocher Lille, et de regrouper toutes les rencontres qui avaient lieu auparavant à Béthune, Vieux-Condé, Saint-Amand, et ailleurs. Gérard GUILBAUT est ami avec le Conseiller Technique Régional Alain VERET, et l'idée de les organiser à Wasquehal, ne tarde pas. La mairie est contactée, et la Salle Pierre Loti est mise à la disposition de la Ligue, pour environ 10 à 15 week-ends par an. L'organisation matérielle des championnats est confiée au Judo-Club Wasquehalien. C'est un travail de titan. Il faut installer à chaque fois environ 500 m² de tatami, pour les démonter ensuite après les rencontres. Le bénéfice de la buvette est laissé au club en dédommagement. Au début, c'est l'engouement, et tout le monde met la main à la pâte, mais assez vite les forces s'épuisent. A Wasquehal, l'idée d'un grand Dojo germe dans les esprits. L'histoire nous dira ensuite que pour le bien de l'ACAMA, il aurait peut-être mieux valu ne pas accepter l'organisation de ces championnats régionaux.
L'année se termine avec les traditionnels tournois de Noël, d'abord à La Couture, qui voit les victoires de F. KROL, JF. BOIDIN, C. DELANNEL, R. MAHIEU, J. ECKMAN, M. DELAIRE, S. BOUSNANE, et S. DANTOING.
C'est ensuite celui de La Bassée, déjà le 11ème du nom, qui voit les victoires de C. BOCQUET, O. BLANQUART, J. GAUDUIN, F. ELISABETH, C. GOSCINIAK, D. DEBAY, J. CAULIER, C. LAIGNEL, J. SLOWIK, H. BOCQUET, M. BOUSNANE, O. BRUNELLE, et R. CARDON. Dans cette dernière catégorie, Marie DELEFLIE, aujourd'hui malheureusement disparue, fille de la future Maire d'Annezin, se classe troisième. Le 8ème tournoi de Wasquehal se déroule le 20 décembre, et conclut l'année 1981, par les victoires de : L. SOURIS, S. CUGNET, S KLOTZ, N. LOMBART, H. CZURKA, F. WAEYTENS, M. BOURABAA, D. SCHELPE, R. BOURABAA, P. DUBOIS, C. DELANNEL, C. CARDON, et JC. DANTOING.
L'année nouvelle démarrera avec le tournoi du club de Cuinchy. Ce tournoi sert d'inauguration au club, et voit les victoires de C. DELECROIX, L. DELEBART, F. DUPONT, D. CORAILLER, et de Hervé BOCQUET, qui n'est autre que le fils du président Cambrinois de l'époque : Gaston BOCQUET.